Salut mes petites nuances de rouge,

Comme convenu on se retrouve ce soir pour ma revue de Begging Ben, le deuxième tome de la série Love Letters de Anyta Sunday.

Quatrième de couverture :

Begging Ben

B est pour Ben Spengler.

Brillant. Timide. Brûlé.

Débordant de désir pour son meilleur ami pour la vie Landon, qui est incomparable.

Mais ils ne sont plus les mêmes Ben et Landon. Pas après ce que Landon a fait. Et n’a pas fait.

Amer sur son amour non partagé.

Lié par une nuit de promesses ivre.

Est-ce que la chimie entre eux changera, ou Ben va-t-il se briser en premier?

B est pour supplier Ben.

Begging Ben est avant tout une magnifique histoire d’Amour. Oui d’amour avec un grand A, car l’amour que partage Ben et London a pris plus d’une forme. Il a débuté durant l’enfance par un amour amical, celle de deux meilleurs amis, prenant par la suite la forme d’un certain amour fraternel avant d’évoluer vers un amour romantique. Leur histoire a débuté très tôt et la présence de l’un étant tellement tissée dans la vie de l’autre qu’il est facile de comprendre comment London n’a pas réalisé plus tôt la nature de son amour pour Ben contrairement à ce dernier. Toute l’histoire de Begging Ben prend d’ailleurs racine sur ce fait. Ben et London s’aiment, c’est un effet. Ben aime London amoureusement, mais lui, ne le sait pas et n’en a pas conscience, et totalement obnubilé par sa dernière rupture qu’il ne supporte pas il va pousser Ben à s’éloigner. Et là c’est le drame, car London ne supporte pas l’éloignement de Ben.

C’est sur cette situation compliquée pour les deux amis que le roman commence. Cela fait plusieurs mois qu’ils ne se parlent plus et que Ben fait tout pour éviter London. Seulement il ne va pas pour l’éviter durant le mariage à Vegas de Ash et River et c’est dans l’alcool que Ben va se réfugier. Et que se passe-t-il souvent à Vegas quand deux personnes sont ivres et que l’une d’elle veut par tous les moyens garder éternellement l’autre à ses côtés ? Elles se marient forcément.

C’est à ce moment précis que ce livre a eu toute mon attention. Vous le savez maintenant certaines thématiques dans le mm me sont plus chères que d’autres et le « amis avant amants » et « faux mariage et dérivés » sont en haut de liste, juste en dessous des loups-garous et des « ennemis avant amants ». Alors forcément un livre dont l’histoire tourne autour non pas d’une mais de deux thématiques avait tout pour me plaire et pour le coup, j’ai adoré. J’ai passé avec Ben et London un très agréable moment de lecture. J’ai adoré leur relation à la limite du fusionnel et du Co dépendant. London est totalement perdu sans Ben et celui-ci ne s’en porte pas mieux. Toute leur vie ayant été bâtie l’un avec et en fonction de l’autre, ils ont du mal à fonctionner l’un sans l’autre. Pour autant, bien que réalisant ce manque et ce besoin, London va mettre du temps à réaliser la véritable nature de ses sentiments. J’ai aimé cette candeur et tout ce que son désespoir va entrainer, car oui il est désespéré de voir son meilleur ami s’éloigner, de ne pas savoir pourquoi et de ne pas arriver à le retenir. Il va lutter pendant tout le livre, souvent maladroitement pour garder Ben à ses côtés. C’était magique et très touchant. F**k on rêve tous qu’un jour un mec lutte ainsi pour nous, alors forcément que toutes les molécules de mon moi rêveur et romantique étaient en émois.

On pourrait croire que seul Logan est touchant, mais non, Ben, lui m’a touché, car je me suis retrouvé en lui. Alors certes je n’ai jamais eu de meilleur ami dont j’étais éperdument amoureux, mais ça n’a pas empêché sa peine de résonner en moi, car je sais, ce que c’est que d’aimer quelqu’un qui ne vous voit pas comme un potentiel amant.

Vous comprenez avec tout cela, pourquoi j’ai adoré Begging Ben. Comment n’aurais-je pas pu avec une histoire avec mes thématiques préférées et des personnages adorables auxquels j’ai pu m’identifier ? Ce livre n’ait pas parfait et je pourrais vous citer plusieurs points plus ou moins négatifs, quelques petites longueurs par ici ou quelques maladresses par-là. Je ne le ferai pas, car un roman n’a pas besoin d’être parfait pour plaire et nous offrir un bon moment de lecture. C’est tout ce que nous propose ce livre et pour moi c’est suffisant l’aimer et vous le recommander.

Begging Ben de Anyta Sunday
3.5 Note
Histoire
Personnages
Erotisme
Ecriture

Laisser un commentaire

Check Also

Admiring Ash (Love Letters #1) de Anyta Sunday

Salut mes petites nuances de rouge,Comme promis on se retrouve aujourd’hui pour la revue d…