Salut mes petites nuances de rouge,

Aujourd’hui, c’est avec un peu de retard que je partage avec vous mon avis sur traqué, le tome 1 de l’appel du renard de Charly Reinhardt, un livre qui a frôlé le coup de cœur cet été. Et quand je dis frôlé c’est uniquement, car j’ai décidé d’être avare avec ce terme cette année, car ce livre a tous les ingrédients pour.

La quatrième de couverture

Après avoir vécu l’enfer en Afghanistan, l’ex-lieutenant Sander Jolan est de retour dans sa petite ville natale du Wyoming. Devenu shérif, il y mène une vie tranquille… jusqu’à ce qu’on découvre dans les bois attenants un corps atrocement mutilé. Sander pense à une bête sauvage, et ce n’est pas le ranger Will MacBoyd qui va le contredire. Le shérif n’a pas le choix : grand solitaire dans l’âme, il doit faire équipe avec ce bel homme mystérieux pour retrouver l’animal.
Ce qu’ignore Sander, c’est que Will sait qu’il ne s’agit pas d’une simple bête, mais d’un métamorphe, comme lui-même. Car Will fait partie d’une meute de renards installée non loin, et il est là pour retrouver le coupable avant qu’il ne trahisse leur existence. Mener l’enquête tout en poussant Sander sur une fausse piste ne va pas être facile, sans compter l’irrésistible et inexplicable attraction qui va naître entre les deux hommes, à leur corps défendant…

Traqué, c’est pour commencer une couverture tout simplement magnifique. Avec ses teintes automnales chaudes et cet homme balafré aux yeux verts magnifiques, elle a immédiatement titillé ma curiosité. Il aura fallu uniquement lire le titre pour me donner l’envie de le lire. Je n’apprends plus rien a personne en disant que je suis fan des histoires de métamorphes et que je suis un véritable junky de la série Teen Wolf et du ship Sterek. Je précise ce point, car il est au cœur même de mon envie de découvrir l’univers de l’appel du renard. J’ai lu énormément de fanfiction Sterek et certaines m’ont toujours fait craquer, quand Stiles était un métamorphe renard. Je ne parle pas de Kitsune ou de nogitsune, mais bien de renard garou. C’est bien simple, j’ai dû dévorer toutes celles disponibles sur AO3 et j’ai toujours regretté que les auteurs de romans MM ne l’utilisent pas ou peu. Vous comprenez donc pourquoi quand j’ai vu renard sur la couverture, mes yeux se sont remplis d’étoiles et que je n’avais qu’une hâte mettre la main sur cet ouvrage.

Ait j’étais déçu de ma lecture ? Non loin de là, j’ai été happé dès les premières pages et j’ai dévoré le livre d’une seule traite. Je défie d’ailleurs quiconque à lire ce livre par petits bouts espacés dans le temps, c’est inimaginable. Cela faisait longtemps qu’un roman ne m’avait pas autant tenu en haleine et pour ce qui est d’un roman avec des métamorphes, ce n’était pas arrivé depuis ma lecture du chant du loup de T.J. Klune. Charly a développé toute sa romance autour d’une enquête extrêmement bien menée. Chaque chapitre apporte un élément ou un retournement de situation qui vient nous faire douter ou nous diriger vers d’autres suspects. Le suspense est présent jusqu’à la toute fin. Et quelle fin, j’ai été bluffé avant d’être émotionnellement retourné pour enfin être laissé frustré, car la suite n’arrive qu’en novembre. Je ne sais pas si je dois applaudir ou maudire l’auteure.

Nan sans avoir créé une histoire prenante et extrêmement bien écrite (ça nous change d’ailleurs, car on est plus souvent habitué dans le MM au niveau collège), Charly a créé un univers très riche avec des personnages travaillés et une mythologie bien étudiée.

En plus de nous offrir des protagonistes principaux bien détaillés, l’autrice a agrémenté son roman de personnages secondaires tout aussi bien travaillés. J’ai apprécié qu’elle n’ait pas fait le choix de simplement introduire les héros des prochains tomes, mais qu’ils aient un réel rôle à jouer dès ce premier opus. Cette manière de faire m’a d’ailleurs donné l’espoir de retrouver Sander et Will, les héros de traque, dans les différentes suites autrement qu’en simple coup de vent. Plus que des tomes compagnons partageant un univers commun, on a le droit ici à une histoire sur plusieurs tomes avec plusieurs personnages y contribuant à des degrés plus ou moins importants selon les livres.

J’ai adoré le personnage de Sander bourru et fidèle à ses amis et ses valeurs. J’ai aimé le côté espiègle de Will et le fait qu’il ne soit pas qu’un rigolo, mais doté d’un passé assez sombre qui lui apporte une certaine dose de fragilité. Et bien entendu, gros coup de cœur pour les personnages de Ty et Solas. Je fais le choix, contrairement à mes chroniques habituelles de ne pas trop rentrer dans les détails que cela est de l’histoire ou des personnages, car je ne veux vraiment pas gâcher l’intensité de votre lecture et tous les éléments de ce livre y contribue, et surtout les protagonistes.

Vraiment je me demande pourquoi je titille et n’offre pas à Traqué le titre de coup de cœur de l’été. Peut-être, car je suis blasé de voir des coups de cœur a toutes les sauces. Quand je vois que certains chroniqueurs ont x coups de cœur par mois, j’en arrive à douter de la valeur de leur jugement. Un coup de cœur doit rester un livre qui frôle la perfection, qui vous a retourné, mis dans tous vos états et que dont peu de livres atteignent à ce niveau. Avec Traqué, Charly Reinhardt s’en est approché. Ce premier tome de l’appel du renard est une excellente lecture avec énormément d’atouts dont la plume de l’auteur, mature, travaillé et surtout doté d’un très bon maniement de la langue française. C’est rafraichissant, ça nous change, ça nous dépayse et rien que pour ça, ça en fait la lecture de l’été.

Laisser un commentaire

Check Also

[Revue VF] Leo loves Aries de Anyta Sunday.

Salut tout le monde, Je vous avais donné mon avis dans une revue de Scorpio hates Virgo, l…