Bonjours à tous, on se retrouve en ce dimanche soir pour la revue express du dernier titre de la collection Dreamspun Beyond, CAMP H.O.W.L, écrit par Bru Baker (English review below the french one).

CAMP H.O.W.L de Bru Baker
CAMP H.O.W.L de Bru Baker

Bien que je sois un lecteur régulier de la collection Dreamspun desire de Dreamspinner Press, je n’avais pas encore pris le temps de tester leur nouvelle collection Dreamspun Beyond. Mais quand je suis tombé sur le petit dernier, CAMP H.O.W.L de Bru Baker, il m’a été impossible de ne pas le lire. La couverture m’a tapé dans l’œil et le résumé m’a charmé.

L’histoire tourne autour de deux personnages, Adrian Rothschild et Tate Lewis dans un monde où les loups-garous se transforment pour la 1ère fois à la suite de leur « puberté loup-garou » quand ils sont âgés de 19 ans environ.

Adrian est le fils de l’alpha de sa meute et le seul humain de sa meute. En effet, fait assez rare, son loup ne s’est pas montré comme normalement il l’aurait dû à la fin de sa puberté et après plusieurs tests a été déclaré 100% humain.

Tate, lui est un loup-garou au lourd passé, travaillant comme psychologue/conseiller à camp HOWL, une institution qui aide les jeunes loups à passer l’étape de la transition humain – loup-garou.

Alors qu’il travaillait à plusieurs heures de chez lui dans une des filiales du cabinet d’architecture familial, Adrian alors âgé de 26 ans va de manière totalement imprévisible commencer à se transformer en loup-garou. S’étant évanoui du fait des effets de cette transition, il va être emmené à l’hôpital. Afin de ne pas révéler l’existence des loups-garous, Tate va être envoyé au chevet d’Adrian afin de le ramener au camp où il pourra en toute sécurité expérimenter sa première transformation.

Lors de leur rencontre, Adrian et Tate vont expérimenter la création entre eux d’un lien « Turn bond » qui s’avèrera être un lien, plus rare et précieux, un « Moonmates Bond ».

j’ai adoré et j’ai apprécié que le passé des personnages ait réellement une influence sur les évènements présents, leurs réactions et leurs sentiments

Pour un coup d’essai dans cette collection, CAMP H.O.W.L. fut une réelle petite surprise. Je ne connaissais pas l’auteur et j’ai été charmé par son style. Ne vous étonnez d’ailleurs pas si vous trouvez prochainement des revues de ses autres écrits.

J’adore les écrits de type « Slow burn » et je dois avouer qu’avec ce titre j’ai été particulièrement gâté. L’auteur prend vraiment le temps d’installer son histoire, ses personnages, leur passé afin petit à petit d’amener à la partie romance qui arrive que très tardivement. Personnellement j’ai adoré et j’ai apprécié que le passé des personnages ait réellement une influence sur les évènements présents, leurs réactions et leurs sentiments. Le passé de Tate par exemple va être un réel frein à sa relation avec Adrian. Il ne croit pas au « Moonmates Bond » qui pour lui n’est qu’une légende dont son père abusif s’est servi afin de faire sien 5 épouses naïves.

point positif du livre pour moi et le fait que l’auteur ait décidé de décrire la transformation homme – loup comme un processus long et douloureux.

Pour ce qui est de ce fameux lien, j’ai apprécié que contrairement à beaucoup d’auteurs de romance avec loups-garous, elle ait décidé de le rendre tellement rare, qu’il est plus une légende urbaine qu’autre chose. Une chose aussi, que j’ai aimé est que malgré ce lien qui les destine presque à finir ensemble, Tate et Adrian prennent les choses doucement. Ce lien ne change pas leur caractère et ils restent eux-mêmes avec seulement quelques besoins, instincts et réactions nouveaux. Pour en finir avec cet aspect de l’histoire, j’ai adoré qu’il soit dit que le «moonmates bond » n’a fait qu’initialiser le lien qui les unit, mais que ce soit eux, ce qu’ils sont et ont fait qui a renforcé leur relation.

Dernier point positif du livre pour moi et le fait que l’auteur ait décidé de décrire la transformation homme – loup comme un processus long et douloureux. Ce n’est pas magique du style une minute il est un homme tout habillé, la minute d’après un loup et celle qui suit de nouveau un homme habillé. Non c’est long, les os se brisent, les tendons se tirent, les muscles s’arrachent afin de transformer un corps d’humain en loup qui aura un peu près la même carrure.

Vraiment CAMP H.O.W.L fut une lecture très agréable qui m’a fait passer un agréable moment. Je n’ai noté qu’un seul point négatif qui n’en ait même as un du fait qu’il fait partie de la collection Dreamspun. Ce titre est une romance, une romance paranormale certes, mais une romance tout de même. Il est donc normal que toute l’histoire tourne autour de celle de Tate & Adrian et qu’il n’y ait pas d’aventure, de guerre entre meutes ou tout autre élément qui relèguerait leur histoire d’amour au second plan vu que celle-ci est le point central de tout le livre.  Et bien que j’adore les grandes histoires de loups-garous avec pleins de rebondissements et de suspens, j’ai adoré que pour une fois bah tout se passe bien dans le meilleur des mondes. Par contre, je ne peux finir cette revue sans parler de l’absence de scènes de sexe. Ça ne m’a pas dérangé, mais je sais que cela peut rebuter certains, mais si ça ne vous dérange pas je ne peux que vous conseiller de découvrir ce titre.

Note: 3-5etoiles Hot-ometre: 1hot

 

2 Comments

  1. Samounette

    lundi 6 novembre 2017 at 06:06

    Coucou
    J’ai enfin peut le temps de lire une de tes chroniques sur le blog. J’adore le principe du hotomètre !!!
    Je me demandais si cette nouvelle collection comporterait un peu plus de sexe que les Dreamspun Desires mais c’est juste des romances « fantastiques » quand DD sont des romances contemporaries.
    En attendant il a l’air vraiment sympa et intriguant.

    Reply

    • redbggo

      lundi 6 novembre 2017 at 08:58

      C’est tout à fait ça et pour le coup ça fait du bien car j’avais du mal à lire 2 DD d’affilé sans me lasser, alors que ce weekend j’ai lu un DB et DD sans soucis.
      Le hot-ometre j’aimerai que ça soit mon idée mais je l’ai piqué sur un autre site et j’ai juste changé le nom lol, mais j’ai trouvé sympa de le mettre car parfois t’as envie de textes plus ou moins chauds donc avec ça tu sais m.

      Reply

Laisser un commentaire

Check Also

Begging Ben de Anyta Sunday

Salut mes petites nuances de rouge, Comme convenu on se retrouve ce soir pour ma revue de …