Un Faux-Semblant de contenu pour le 3ème tome de la série BlackCreek de Riley Hart

Couverture de Faux-semblants de Riley Hart
Couverture de Faux-semblants de Riley Hart

Après les très bons « De plein fouet » et « Reste » c’est sans me poser de question et avec pas mal d’entrain que je me suis lancé dans le troisième et dernier tome (si on ne compte pas le bonus « Return to Blackcreek ») de la série Blackcreek de Riley Hart. Et c’est malheureusement pour moi une grosse déception.

Le résumé pourtant annonçait une histoire vraiment intéressante avec beaucoup de profondeur et de questionnement. Mason Alexander, qu’on avait rencontré dans le tome précédent est en plein questionnement suite à la découverte de son adoption. Il ne sait plus trop qui il est et a du mal à pardonner et reprendre une relation normale avec ses parents. Afin de prendre un peu de distance, il s’est donc installé à Blackcreek pour y tenir un bar dans l’espoir que créer et gérer un établissement qui lui est propre puisse lui permettre d’avancer.

Dans le même temps débarque à Blackcreek, Gavin Davis, l’ex de Braden, lui aussi totalement perdu. Fils unique de parents âgés, très croyants, pensant que son style de vie va le conduire droit en enfer, et dont le père est atteint de démence dégénérative. Il vient également de perdre son emploi de professeur de musique pour avoir aidé un adolescent gay. Totalement partagé entre le souhait de vivre sa vie et la volonté d’être un bon fils, il sous loue l’ancienne maison de Braden et accepte un poste de Barman chez Mason dans l’optique de savoir enfin qui il est et ce qu’il souhaite faire de sa vie.

Vous vous doutez bien de ce qu’il va se passer, les deux hommes vont travailler ensemble, se rapprocher et bim bam boum vont finir à l’horizontale et ensemble, petit à petit, essayer de trouver le chemin du bonheur. Un speach bien sympa, mais qui résume malheureusement le livre qui s’avère au final assez vide et qui très vite tourne en rond. Les situations et les questionnements des deux protagonistes se répètent inlassablement au point que je me suis rapidement ennuyé et que je me suis retrouvé à lire certains passages en diagonale.

au final, si on omet les premiers et les derniers chapitres, est composé à soixante-dix pour cent de scènes répétitives, assez banales et sans grandes saveurs

Le pire est que le passage qui aurait pu être le plus intéressant se retrouve totalement inexploité dans les tous derniers chapitres du livre. Alors que s’il avait été traité plus longuement et plus en aval du bouquin ça aurait vraiment donné de la profondeur au roman. Roman, qui au final, si on omet les premiers et les derniers chapitres, est composé à soixante-dix pour cent de scènes répétitives, assez banales et sans grandes saveurs. J’en suis même venu à être exaspéré par le comportement et les réactions de Mason à force de lire les mêmes réactions et questionnements.

Au final, comme à chaque fois avec Riley Hart c’est bien écrit, mais malgré le potentiel et les quelques répliques bien sorties de Braden, elle n’a pas réussi à capter mon attention. J’ai fini le livre pour connaitre la fin de l’histoire et pour clôturer la série, mais j’en garde une petite touche d’amertume car honnêtement l’idée de base me donner vraiment envie. En résumé je conseille aux personnes ayant lus les deux premiers opus de le lire, mais je ne pense pas que je le recommanderai à de nouveaux lecteurs qui seraient intéressés par les thèmes abordés dans Faux-semblants. J’aurais plus tendance à les orienter vers la série The Escapade de Ellis Carrington.

Revue initialement publiée sur auboudoirecarlate.com

Laisser un commentaire

Check Also

L’Homme Rune de Peter V. Brett

Salut mes petites nuances de rouge, On se retrouve ce soir pour un petit repost d’un…